Qui suis-je ?

Quelques traits de mon unicité ...

 

 

 Pour évoquer quelques traits de mon unicité, je parlerais de :

  • L'intense volonté de voir et sentir la réalité telle qu'elle est
  • La force d'aller à la rencontre des profondeurs de l'intériorité
  • L'immense soif d'authenticité, de conscience et d'Amour véritable
  • L'émerveillement de vivre l'incarnation de mon Essence
  • La joie de donner et recevoir du soutien dans le processus d'Ascension

 

Mon parcours ...

Enfance : La perception d'une vibration spirituelle

Née à Alès en 1991, j'ai vécu mon enfance dans un hameau des Cévennes près d'Anduze.

Dès mon plus jeune âge, je suis en contact avec une source infiniment précieuse à l'intérieur de moi, qui m'apparaît comme une lumière dans mon plexus. Elle a un goût de douceur, de sensibilité, d'amour, de sagesse

Cependant cette source ne semble pas visible aux autres.

Je communie avec elle lorsque je pars seule en nature, mais lorsque je suis avec des humains, la connexion est moins évidente.

En maternelle, certains comportements observés autour de moi stimulent en moi de dures émotions, si bien que mes parents décident d'essayer l'école Steiner d'Alès. C'est une révélation pour eux comme pour moi : le cadre naturel, la bienveillance des enseignants, la sagesse de la pédagogie, la complémentarité des activités abordées... C'est parti pour une scolarité entière dans cette atmosphère.

A 9 ans je choisis de me faire baptiser à la Communauté des Chrétiens, comme pour affirmer mon aspiration à connaître l'amour divin que je contacte en me reliant à Jésus et Marie.

Ne sentant pas mon cœur en résonance lors du sacrement suivant le baptême, je m'éloigne finalement de cette voie.

 

 

Adolescence : Exploration et choix de direction

L'expression du flow de la vie qui me traverse

A 12 ans, je déménage avec ma mère près d'Avignon pour poursuivre le cursus à l'école Steiner jusqu'à 16 ans. Les différentes matières me permettent d'exprimer le flow de la vie qui me traverse. J'ai beaucoup de joie à me révéler à travers la peinture, le chant, le théâtre, les mathématiques, le français, en passant par l'eurythmie, la photographie, la calligraphie, la biologie, la communication, ou encore la danse orientale.

Un soutien spirituel inestimable

A 13 ans je vais pour la première fois à Toulon pour la venue d'Amma.

Je trouve alors dans les méditations, les bhajans et le rayonnement d'Amma un encouragement à m'ouvrir à l'énergie spirituelle. Ce rendez-vous annuel se confirme naturellement jusqu'à mes 25 ans.

Les débuts du déconditionnement

A 15 ans je participe à mes premiers ateliers en Communication NonViolente® (CNV®) de Marshall B. Rosenberg avec Muriel Kalfala.

La structure Observation - Sentiment - Besoin - Demande s'imprime en moi comme un schéma référentiel sur lequel je me baserai des années durant pour prendre conscience de mes processus intérieurs et prendre du recul sur les interactions interpersonnelles.

La confirmation des convictions intimes

A 16 ans, pour le Travail de Fin de Cycle de l'école Steiner (appelé Chef d'Oeuvre à l'époque), je choisis de mettre en scène un dialogue entre Dieu et moi, illustré de danse, de photos de nature et d'eurythmie. Alors que j'écris chaque jour sur le thème de la quête du bonheur, des relations saines et de la Réalisation de Soi, ma mère me prête le livre Conversations avec Dieu de Neale Donald Walsch. "Je ne suis pas seule", pensais-je alors. "Si un livre comme celui-ci existe et a un tel succès, c'est que beaucoup d'humains se tournent vers l'intérieur pour percevoir de quelle manière nous créons notre réalité à chaque instant". Je suis rassurée, et une fois de plus encouragée à approfondir cette voie qui m'invite au plongeon intérieur.

La manifestation d'un espoir

A la même période, je découvre les Rainbow Gatherings, ces rassemblements d'une lunaison qui ont lieu aux quatre coins de la planète, où les gens se réunissent pour vivre ensemble autour du Feu sacré, élevant leurs chants et offrant leurs danses à Mère Nature.

La technologie est laissée à la maison, et l'argent est uniquement utilisé pour acheter la nourriture en commun. Les échanges humains, la créativité et le retour aux sources naturelles sont au cœur des intentions.

Je rencontre des centaines de personnes qui mènent apparemment des vies hors des sentiers tracés de la société occidentale. Je me laisse croire que cette grande "famille" est l'espoir de notre humanité...

Choisir par amour

A 17 ans, j'ai le projet de partir en Bolivie avec une amie, pour rencontrer des tribus amérindiennes. Cependant, les peurs de mes proches pour mon avenir commençant à trouver écho en moi, je choisis finalement de passer le baccalauréat dans un lycée de l'éducation nationale.

Je m'engage alors dans une période difficile, dont le contexte révèle beaucoup de peur, de colère et de frustration en moi.

Une fois le bac obtenu, la décision est ferme : je vais là où mon âme vibre, car j'ai la foi. Je suis sûre qu'en allant vers la vie avec confiance, les expériences qui viendront à moi porteront cette même vibration, de paix et de confiance.

La bénédiction dans la difficulté

A cette même période je rencontre Nicolas Demailly, qui habite aussi Avignon et qui arrive aux termes de sa formation de musique. Dans notre bande d'amis, c'est le seul avec qui les discussions sont une bouffée d'air spirituel pour moi. La résonance des âmes donnant lieu à l'attraction des corps, nous vivons notre première aventure amoureuse, jusqu'à ce que nous sentions un appel à prendre la route, chacun de son côté.

 

 

Adulte : Vers la responsabilité consciente

L'initiation directe

C'est avec la foi qu'à 19 ans je prends la route vers l’inconnu.

Un inconnu qui finalement s’appelle la Haute Vallée de l’Aude, où une "tribu d'âmes" s’est apparemment donné rendez-vous pour partager une expérience hors du commun, en immersion dans la nature durant trois ans, en yourte et tipi, sans électricité.

Avec eux je plonge dans l'univers intense des cérémonies chamaniques amérindiennes : huttes de sudation, danse de l'étoile, quête de vision, danse du soleilNous partageons quotidiennement la joie de la communion par les chants sacrés - amérindiens et indiens - en célébration et en prière.

Je vis ma première expérience de vie collective, puissante révélatrice des  blessures de mon cœur.

La proximité du feu, de la pluie, de la terre et du vent, ainsi que celle avec mes frères et sœurs vingt-quatre heures sur vingt-quatre, incarne un miroir permanent invitant mon attention à faire retour

L'auto-guérison

A 20 ans je pars en Inde pendant trois mois dans l'intention de me rencontrer au cœur du cœur de mes cellules.

Guidée par l'intuition et les rêves, je me rends à Rishikesh, à Pushkar puis dans l'Himalaya pour être initiée aux massages ayurvédique et tibétain, au Yoga et au Reiki.

En pratiquant sur mon propre corps le Reiki, l'auto-massage et les sons intuitifs, je m'offre chaque matin de longues heures de profonde libération des mémoires cellulaires, à partir desquelles d'intenses émotions s'évacuent, souvent jusqu'au soir. 

C'est la première période de ma vie intégralement dédiée à la rencontre avec les profondeurs de mon être.

 

Je réalise que la transformation advient depuis la présence à l'intérieur, et que rien ne peut remplacer cette présence consciemment choisie et appliquée.

 

La transcendance par la méditation

De retour en France, je continue l'introspection avec le stage "Amour et Responsabilitédonné par France Scaltritti-Moïse, qui m'initie à l'alignement intérieur par l'harmonisation des chakras et la vibration des couleurs.

 

Puis je m'offre ma première retraite de méditation Vipassana - selon l'enseignement de Bouddha - qui est une évidence avant même d'y aller, et qui se révèle être la voie la plus directe pour vivre l'expérience que je suis venue vivre sur Terre : dissoudre les mémoires cellulaires et mentales pour incarner le Soi.

La naissance de l'Accompagnement à la Métamorphose Intérieure (A.M.I)

En 2013, quelque chose me pousse à partager les clefs trouvées dans l'introspection. Je commence à proposer des consultations où je mêle massages, soins énergétiques, méditations et chants d'accompagnement. C'est la naissance de l'Accompagnement à la Métamorphose Intérieure (A.M.I).

Depuis, les approches de l'A.M.I ont évolué : à partir de 2016 je choisis d'arrêter les massages et les soins énergétiques, pour concentrer mon attention et celle des personnes que j'accompagne sur les causes et origines des souffrances.

L'accompagnement d'enfants

Parallèlement, l'expérience collective prend fin, et je m'installe à Quillan dans l'Aude pour me former à la Pédagogie Active Non Directive avec Guillaume et Marina Villalonga et devenir accompagnatrice d'enfants à l'école Graines de vie. Cette expérience m'apprend des notions fondamentales sur les étapes d'évolution de l'être humain depuis la période pré-natale jusqu'à l'âge adulte et me permet d'intégrer une manière nouvelle d'exprimer des limites avec amour.

 

L'alchimie cellulaire par la danse

C’est aussi en 2013 que je rencontre Elima, créateur du Longo : danse initiatique africaine d’ancrage dans l'être. M'inscrire à la formation pour devenir enseignante de Longo est une évidence après mon premier atelier au Festival de Chamanisme. Effectivement, chaque week-end de formation me transforme littéralement, si bien que mon visage en témoigne !  J'enseigne le Longo jusqu'en 2017. Aujourd'hui ses fondements soutiennent ceux de la Danse Consciente.

L'année ésotérique

En 2014 et 2015 je retourne dans les Cévennes puis à Avignon où je retrouve Nicolas Demailly, avec qui entre autres je vis une nouvelle expérience collective, basée sur la pratique intensive de méditations et de cercles de libération / activation avec les noms divins hébreux issus de la Kabbale.

Mes perceptions extrasensorielles décuplées rendent possibles des interactions fulgurantes avec des archanges et des êtres du "petit peuple", et m'offrent à percevoir plus précisément les mémoires en jeu dans les expériences des personnes auxquelles je me relie, qu'elles soient proches ou à distance.

Rapidement, je vois aux limites de ces expériences : l'élargissement des perceptions n'enseigne pas l'art d'être en amour avec ce que je perçois.

La "pratique de l'amour"

En 2016, après quatre mois de difficulté relationnelle, je m'offre une retraite en solitude de trois semaines pour accueillir une à une les parts de ma personnalité en embrassant leurs souffrances et leurs peurs dans les bras de la Conscience impersonnelle en moi.

Je suis soutenue et guidée par les vidéos d'Isabelle Padovani sur les Multiples Aspects Intérieurs®*, qui au passage me rappellent les bases et les subtilités de la Communication NonViolente®*(Je ne suis pas formée aux M.A.I®)

Cette rencontre intense avec la vie en moi confirme deux choses :

- A la racine de toute émotion - même les plus effrayantes à priori - se trouve un pur élan d'amour et de contribution.

- Être en empathie avec ce qui souffre en soi est un moyen direct de faire l'expérience de la Conscience que je suis.

C'est la naissance de l'approche Accueil des parts de soi de l'Accompagnement à la Métamorphose Intérieure (A.M.I).

La Communication Consciente, le retour

A l'issue de cette retraite, je brûle d'envie de partager la profondeur et l'amour que je viens de contacter. C'est alors le point de départ de plusieurs années de formations en Communication NonViolente®, qui répondent à ma soif de conscience, de rencontres authentiques avec moi-même et autrui, de connexion à mes ressources intérieures et d'intégration de compétences d'accompagnement et de médiation.

Depuis 2016, la Communication Consciente est un pilier de l'Accompagnement à la Métamorphose Intérieure (A.M.I).

La voie du couple

En 2017 je retrouve Nicolas, et cette fois avec une énergie différente : l'amour que je lui porte demande à être assumé plus que jamais. L'évidence étant aussi présente pour lui, nous nous installons ensemble à Montolieu dans l'Aude. A ce moment-là je joins ma voix à ses compositions, que nous offrons en concerts dans les festivals.

C'est le début d'un accompagnement mutuel qui nous mène à accueillir de très intenses émotions, à transcender la dépendance, la rancœur et la culpabilité, à s’abreuver à la source intérieure pour être avec l'autre dans le don plutôt que dans l'attente, et à intégrer la conscience de la responsabilité vibratoire qui façonne notre expérience instant après instant.

Pour écouter la musique de Nicolas, bienvenue sur :

- Sa chaîne Youtube

- Sa page Facebook

 

Holly Mandalas, création de textiles imprimés de mandalas

Mon goût pour l'harmonie visuelle m'a donné l'envie de co-créer tentures et vêtements imprimés des mandalas que je dessine. (Le mandala en arrière-plan de ce site en fait partie).

 

Si vous souhaitez être tenu-e informé-e de la mise en vente des produits, envoyez-moi votre adresse mail via la page CONTACT.